Vers 2025 mais avant ?

2025 c’est à la fois long et court. Peut-on aujourd’hui réfléchir aux technologies émergentes à cette date et commencer à se préparer ? La réponse est oui à mon sens car l’ensemble de l’information est présente. C’est inutile d’aller chercher de l’information noire, analyser l’information grise est largement suffisante pour déduire une tendance.

Mckinsey, cabinet spécialisé en stratégie, a fait paraître un article intéressant  intitulé Disruptive technologies: Advances that will transform life, business, and the global economy dont je parlerais un peu plus plus loin dans mon article.

Il est courant aux USA d’entendre parler d’innovation de rupture, c’est même devenu un thème très important dans les conférences ainsi que dans les politiques de développement des pays industrialisés.

Les crises économiques sont de plus en plus violentes, les pays émergents sont de plus en plus innovateurs, concurrentiels, la circulation des biens et services de plus en plus présente dans notre quotidien, la production de plus en plus externalisé, les frontières deviennent de plus en plus virtuel …

L’ecosytème de l’entreprise est complètement chamboulé, avoir une pensée locale n’a plus sens, seule une pensée globale permettra de développer, de déduire l’orientation du champs d’activité de l’entreprise et d’anticiper les changements à mettre en place pour être encore présent dans les années à venir.

Dans ce cadre, il est important pour les entreprises de se doter d’un bureau d’intelligence économique et de faire évoluer la structure de R&D en RID (recherche, innovation, développement).  Trop d’entreprises pensent  introduire sur le marché une révolution alors qu’elles font qu’une rénovation  ! (Elmar Mock) d’où l’intérêt de repenser la façon de concevoir et d’analyser son environnement dans un cadre organisationnel structuré.

L’avantage concurrentiel n’est plus durablement défendable sans  être renouvelé par l’innovation. Toutefois, le renouvellement se fait encore trop souvent par une innovation incrémentale (rénovation)  et l’avantage concurrentiel dans ce cadre diminue très rapidement du à la réactivité de la concurrence.

L’entreprise doit agir sur son environnement et doit développer un comportement pro actif en comprenant les tendances mais aussi en essayant d’identifier les besoins des consommateurs (ou entreprises) non exprimés. C’est en répondant à ces besoins que l’on peut créer une rupture sur un marché.

A titre d’exemple on peut citer :
– L’introduction de l’écosystème  d’Apple (Iphone + Marketplace) .
– Le cas de la swatch qui a permis à tout un pan de l’économie Suisse de développer un nouveau souffle face à la montée en puissance  des USA et du Japon dans ce secteur.
– Ou bientôt l’arrivée des métas données dans le domaine de la musique dont le GRD à Londre va bouleverser tout un éco système.  Ce dernier cas est intéressant car des acteurs comme Google commence à se positionner et rachètent des sociétés de droits d’auteur ou de Copyright. Des startup sont entrain de mettre en place des moteurs de recherches spécifiques. Un nouvel eco système va se développer.

La rupture permet de se créer de nouvelles opportunités et de prendre une part significative sur son marché pendant une période donnée.

Le tableau ci-dessous retrace l’évolution du système capitaliste vue sous l’angle du développement de l’innovation

1950 -1970 1970 – 1985 1985 – 1995 1995 – 2005
Croissance de masse Croissance variée Dépassement de la crise par l’innovation Innovation intensive
– Croissance
– Augmentation des volumes
– Effets de séries
-Croissance
– Mondialisation des marchés
– Diversification des produits
– Effets d’envergure
– Saturation des marchés
– Concurrence par la qualité
– Stratégies de niches
– Stratégies d’obsolescence
– Design to cost du produits aux services
– innovation répétée
– de l’incrémentale à l’innovation radicale
– Dynamique

Source : IAE Paris 1, MAE – François Le Fèvre & Nat-Sy Missamou

Le graphique ci dessous montre l’évolution des innovations technologiques et leur impact sur la croissance dans l’économie. on constate bien un impact de plus en plus important, fort et court.

mckinsey_disruptive_2014_trend_1

Mckinsey a évalué l’impact des technologies sur notre environnement d’ici à 2025. Il en a distingué 12.

On peut constater que le mobile sera un grand vecteur de croissance et nombre de services seront créés dans ce domaine. Le mobile améliorerait significativement la délivrance des services,  la productivité des travailleurs et  pourrait permettre de réduire de 10 à 20% le coût de traitement des maladies chroniques en transformant le smartphone en outil de contrôle de la santé.

Le big data, dont on a tant parlé cette année, viendrait alimenter l’automatisation du partage des connaissances et le cloud, deux domaines qui permettront d’accroître sensiblement la productivité des structures IT des entreprise (jusqu’à +20%).

Enfin, d’actualité aussi, l’arrivée des voitures automatisées ferait, elle, chuter drastiquement le nombre de décès (entre 30 000 et 150 000 vies).

mckinsey_disruptive_2013_trend

En conclusion, l’innovation de rupture à un impact très fort sur la croissance de l’économie, elle déstructure le système capitaliste pour le recomposer (Schumpeter).  Négliger les changements dans son environnement, développer une vision trop court terme, n’aidera pas à orienter l’entreprise dans le bon sens, mais risque de créer des perturbations en son sein, voir de la détruire.

Je pense qu’il est plus simple aujourd’hui d’identifier une innovation de rupture qu’hier. Le nombre d’information à notre disposition est plus importante et son traitement s’en trouve faciliter. Faut il encore faire l’effort et prendre le temps de l’analyser.

Il est devenue important pour les entreprises de construire une stratégie permettant d’anticiper les changements de son environnement et d’analyser à terme des tendances pour développer des innovations qui permettront  d’avoir une présence plus importante sur son marché en fournissant une véritable valeur ajoutée à ses clients. C’est sur dernier point que tout va se jouer.

En comprenant les tendances futures, cela permet de diminuer les risques d’un échec de lancement  d’une innovation sur le marché et d’être plus entreprenant dans ce domaine ou combien d’entreprise ont peur d’y aller.

Télécharger le rapport complet de McInsey : download

I2C peut vous aider à réfléchir sur votre environnement ou encore à concevoir une innovation de rupture. Grâce à notre expertises dans le domaine de l’intelligence économique et dans le domaine de l’innovation, nous pouvons aider des entreprises qui souhaitent améliorer leur compétitivité ou développer de nouveau de marché.

 

Related Posts

Comments are closed.